Journée mondiale de la justice

En ce 17 juillet, journée mondiale de la justice internationale, Owen a une pensée particulière pour toutes celles et ceux qui se sont battus et continuent de se battre au quotidien pour que les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité ne restent pas impunis. Nous devons beaucoup à ces défenseurs des droits de toutes nationalités, de tous horizons et de toutes religions pour qui le mot « vacances » n’existe pas. Une pensée qui s’accompagne aussi de l’exemple encore vivant de Madame Simone Veil entrée au Panthéon il y a deux semaines et qui nous a laissé en héritage cette phrase qui nous pousse aussi à trouver des solutions complémentaires :  » Les procès et les règlements de comptes sont sans doute inévitables dans toute sortie de dictature, mais il convient de toujours privilégier les vecteurs de réconciliation. Un peuple qu’on n’encourage pas à retrouver son unité, et un jour son harmonie, se condamne à un destin dramatique, et il ne peut revenir à la justice internationale de régler de tels problèmes. »

Michelle Jean-Baptiste.

Articles récents

Copyright © Owen Publishing 2018